25 avril 2017

Le macronisme atterrant


J’ai vécu.
J’ai connu le giscardisme, le mitterrandisme, les lendemains qui refusaient de chanter, le chiraquisme ventilatoire, le sarkozysme pétaradant, le hollandisme ectoplasmique. J’ai vu des ratages, j’ai vu des impasses.
J’ai vu Jean-Pierre Raffarin, et j’ai vu Edith Cresson.

J’ai été témoin de reniements, de boniments, et de ressassements de boniments. J’ai vécu le baratin et j’ai vécu l’embobinage. J’ai observé la sottise populaire, l’aveuglement et l’amnésie jouant ensemble en toute candeur.
J’ai vu les mêmes causes produisant sans cesse les mêmes effets, et les mêmes recettes produisant sans répit la même purée.
J’ai entendu les explications et les expertises, et les ai vues se désintégrer sur le front obtus de la réalité.
J’ai vu des enculages plus formidables que les colonnes d’Hercule.
J’ai vu les millions d’emplois nouveaux nous passer sous le nez, tandis que disparaissaient les millions d’emplois anciens. J’ai vu des absurdités reprises en chœur par des millions d’idiots. J’ai vu les alarmes des pessimistes ravalées au rang d'euphémismes tièdes. J’ai vu les entourloupes et les pantalonnades. J’ai vu les promesses n’engager et ravir et ensevelir que ceux qui y croyaient.
J’ai vu disparaître un pays.
Mais je n’avais encore jamais vu un peuple votant majoritairement pour un banquier, un énarque, un inconnu adorateur du Marché, multiculturaliste radicalisé, mondialiste forcené, libéral fanatique, européiste extrémiste et ami du CAC 40. Je n’avais jamais vu une nation aux cinq millions de chômeurs choisir dans l’allégresse de continuer sa route comme si de rien n’était.
Je n’avais jamais vu une jeunesse sacrifiée s’en remettre au fils de ses bourreaux.
Je n’avais jamais vu Emmanuel Macron Président de la République.
Je verrai peut-être cela dans quinze jours.
Je suis atterré.


14 commentaires:

  1. Réponses
    1. "était moins chiant" Moi je suis pourtant sur la meme longueur d'onde que le taulier, c'est a dire pas vraiment "en mode" rigolade comme le dit si bien la jeunesse contemporaine J'encaisse (au moins je me prépare au prochaines années qui seront surement encore pire que les précédentes sachant que je ne fais pas vraiment partie du meme monde que les électeurs du Macron bien que faisait partie du meme pays et meme de la meme famille) Que faire ? Continuez de lutter ou mettre les voiles afin de laisser ce "brave peuple" s'auto immoler dans la joie et l'allégresse (sans aucun facho pour gacher la fete et ruiner l'espérance du vivre ensemble diraient ils)

      Supprimer
    2. kobus van cleef5 juin 2017 à 16:49

      faut émigrer
      en Hongrie ou en Islande
      mais le magyar , hein, je t'en fait cadeau !
      ok, y a pas d'accent ni de déclinaisons , mais la tournure des phrases....et puis le rythme , le rythme , bordel!
      à fond les bidons , la parlotte , et tous les mots se ressemblent !

      Supprimer
  2. Les gens de Whirlpool vous trouvent encore plus chiant.

    RépondreSupprimer
  3. Hé, Beboper ! C'est à La Charette que mon commentaire précédent s'adressait ! Je ne me suis pas méfié, désolé. Le gâtisme précoce, je suppose ?

    RépondreSupprimer
  4. En guise de pommade cicatrisante ,nous aurons au moins le réconfort d'un score un peu moins plébiscitaire que les 80% de jacqouille face au Mehnir
    david ghetto

    RépondreSupprimer
  5. Cher Beboper,
    j'ai sans doute moins vécu, mais j'ai malheureusement toujours un peu vu des gens occuper leur temps libre autrement qu'à faire de la mécanique, aller à la pêche ou lire du Westlake.(Je rajouterais bien "faire m'amour à leur femme", mais ça sonnerait un peu trop dictature du fun). Il en est qui vont jusqu'à écrire des livres avec "Zyklon B" dedans, des fous !

    Mais il y a d'autres choses que je n'ai jamais vues. Les abstentionnistes se prennent au sérieux, mais ils ne joueront plus. (Malheureusement, personne ne joue). Certains même voteront, ras-le-bol ! Et si tout se passait mal ? "Et bien, cher ami, il y a des institutions ; et ça ne durait que cinq ans, même horribles, ce ne sont que cinq ans, et à peine moins pire que le statu quo. Et puis, au moins les gens ne seront plus tentés, on pourra vraiment politiser. Bref, ce sera la Der des Der."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah !
      Je comprends parce que c'est moi qui ai écrit.
      Mais sinon l'affaire semble délicate. (2ème paragraphe)
      Bonne journée quand même.

      Supprimer
  6. Je sais que le cgb, comme il l'a fait en faveur de l'équipe Trump pendant la mise en gel du site l'automne 2016, fait actuellement son possible pour organiser la campagne de Marine. Nous sommes avec vous, les gars. Il se murmure que BeBoper serait même en réalité un familier très très très proche - on ne peut plus proche même - de Philippot.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet. Désormais, le CGB ferme temporairement en période pré électorale pour filer un coup de main aux hackers du Kremlin. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée.

      Supprimer
  7. Très très très proche de Phlippot, y'a de l'abus ! On s'encule de temps en temps, mais de là à être proches, je vous arrête : nos idées nous séparent, monsieur, et l'histoire des heures les plus sombres, je vous dis pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le patron est une patronne..??

      Supprimer
  8. Et à part cela c'est un on coup ?

    RépondreSupprimer

Attention : le CGB n est pas une démocratie. Si t es qu un gros con de troll, tu seras irrémédiablement réduit au silence.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d exercice.)

Annonce Gogole: Faites de l'argent rapide et facile. Formation manager globe trotter sous 24h

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?