31 mars 2014

Le vide fait verbe



Dans l’histoire du verre à moitié plein ou à moitié vide, la seule question qu’on ne pose jamais est celle de l’intensité de la soif. C’est pourtant cette seule question qui donne sa valeur à l’appréciation du verre. En effet, qu’ai-je à foutre qu’un verre soit « à moitié vide » si je n’ai pas soif ? Il peut aussi bien être à moitié plein, aux trois quarts plein, ou plein totalement, je m’en passe. En revanche, si je crève de soif, à moitié vide ou à moitié plein, ce verre sera insuffisant. Que l’on soit plutôt optimiste ou plutôt pessimiste n’a jamais eu le moindre effet sur le taux de remplissage d’un verre.
L’appréciation de l’individu et le mot qu’il colle à ce qu’il voit (plein ou vide) n’ont donc aucun rapport avec la quantité d’eau contenue dans le verre, ni avec l’utilité immédiate de celle-ci pour l’individu.
En somme, la seule chose qu’on oublie ici, c’est le réel.

28 mars 2014

L'expérience Joshua Bell inversée


Après l’expérience qui avait consisté à faire jouer incognito un violoniste d’exception dans les couloirs du métro et à étudier l’attitude des passants pour voir s’ils appréciaient la qualité de la musique, le Washington Post a voulu réitérer l'étude et organiser l’expérience inverse, afin de valider sa première observation.

Ainsi, il fut décidé de prendre le contre-pied et de faire jouer cette fois-ci sur la scène d'une grande salle de spectacle équipée des meilleures conditions sonores, un parfait trou du cul, avec force publicité.

Au-delà de toute attente, ce sont des milliers de personnes qui ont sur le champ abandonné leurs occupations pour s’arrêter devant le musicien malgré le prix des places, et pour l’écouter durant plus d’une heure et demie, visiblement très émus.

Devant le succès de l’opération, de nouvelles dates seront programmées.

26 mars 2014

Les Forces de l'Esprit

Où l'on apprend que Philippe Bouvard va quitter les Grosses Têtes après 37 ans de bons et loyaux services. Souvenez-vous :


Paroles d'au delà par Culturalgangbang

14 mars 2014

Ce soir, au programme de France Couilleture :

Fredo, c'est quoi cette bouteille de lait ?

SOURCE

Fait Div'air

Libérons l'air libre !
Ils nous veulent du mal.
Ils veulent notre mort.
On le savait déjà.
C’est de plus en plus clair.
C'est-à-dire, de plus en plus trouble.
L’air est bleu comme un orage… de particules fines.
Il fait beau. Pas un nuage dans le ciel. C’est-à-dire un nuage, un seul et unique, un gros, un énorme : le nuage de pollution.
Pic de pollution sur Paris, alerte maximale.
Réponse des pouvoirs publics : Velib pour tous.
Réponse des pouvoirs publics : Autolib pour tous.
Réponse des pouvoirs publics : transports en commun gratuits de vendredi à dimanche ; la RAPT précise : aucune remise ne sera effectuée sur les abonnements Navigo.
On est estomaqués.
Soufflés par cet amoncellement de débris de mesures énergiques.
C'est le printemps des particules.
Un printemps nucléaire... 

11 mars 2014

Accusé Gazan, levez-vous !

J’ai coupé la télévision depuis près d’un an et depuis bien plus longtemps encore je n’ai plus l’occasion de paresser au salon le dimanche à l’heure qui précède le déjeuner. Aussi, avais-je totalement oublié l’existence de ces jeux télévisés du midi, où l’on gagne bêtement de l’argent en pleurant de façon hystérique sous une pluie de confettis et sous l’œil ravi de Philippe Risoli ou de Jean-Luc Reichman.

En rallumant le poste l’autre jour, ces jeux ont reparu. J’aurais imaginé qu’ils s’étaient éteints dans les années 90, dépassés par l’évolution des choses, simplement plus au goût du jour et remplacés par des succédanés plus modernes… mais non : à ma grande stupéfaction tout était en place, en ordre, intact ; le jeu, le type de décor est le même, les gens, les candidats rigoureusement les mêmes, le même type de personnes avec les mêmes habits.

Qui sont ces gens ? Comment se trouve-t-il encore des volontaires pour participer à ce monde-là ? Et même en admettant qu’ils soient restés vissés au monde télévisuel tout ce temps : pourquoi en sont-ils restés à cette télévision-là ? Comment n’ont-ils pas évolué vers la nouvelle vulgarité que proposait la télévision ? Mystère. Nous avons la chance de vivre une ère où les grands médias meurent enfin, mais nous avons de l’autre côté ces gens, ptérodactyles d’un Monde Perdu, qui continuent et persistent, tels les oiseaux migrateurs ou les gnous du Masai Mara, à faire le grand voyage. Ils perpétuent le rite de se déplacer pour participer ou assister à un jeu télé, comme si tout cela restait obligatoire.


Je me suis fait comme cela un frisson terrible, un jour, en découvrant la fiche Wikipédia de Florian Gazan, spécimen le plus troublant de ptérodactyle audiovisuel. Au début on ne se doute pas de ce sur quoi on est tombé.

10 mars 2014

Les dents de Michel Houellebecq


Lors de la publication de son dernier livre, Michel Houellebecq a fait un passage dans les médias bien plus court qu’à son habitude. Passage médiatique assez peu remarqué puisque le livre en question est un recueil de poésies, et que la poésie n’intéresse plus personne en France. Si Victor Hugo publiait la Légende des siècles aujourd’hui, il devrait le faire sur un blog gratuit.
Personne ne semble avoir remarqué que Houellebecq est édenté. Sur les plateaux de télévision, temples du propre, du clinquant, symboles du paraître, il est venu parler poésie sans même mettre un dentier. Or, il est peut se payer un dentier. Il a donc fait ce geste sciemment : venir mettre un peu de réel au milieu des quadras liftés, des ratiches blanchies au laser, des tartineurs d'antirides compulsifs. Depuis la mort de Paul Léautaud, on ne pensait plus revoir un écrivain sans ses dents, non pas que ces outils soient tout-à-fait indispensables à son art, ni même à sa carrière dans le monde des lettres, mais tout simplement parce que personne, à part les clochards, ne se promène plus ainsi. Houellebecq l’a fait.

4 mars 2014

Courrier des lecteurs

Après de longues réflexions nous avons décidé de publier la lettre très émouvante de John Kevin lecteur assidu du CGB depuis 1993. En ces temps troubles cette publication est un geste fort.

Sallu les keums
Avek des copin on a fai une KKKenelle (lol) pour notre foto de clace. Je regraite parce que mintenan on est des gro nazi et on va allez en zonzon et on vas se violer le 'nus. j'es peur; aidai nou !"

N'aie crainte John Kevin : être national socialiste sous un gouvernement de gauche en France n'est pas si dramatique que cela.


Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?