27 février 2014

Interview "Diner de con"

Tous ceux qui pensent que Prosper Bensoussan (alias Philippe Clair) est le roi incontesté du navet français se trompent. En réalité, c'est un génie du cinéma, un prince de la légèreté, un ciseleur de gags extraordinaires... et un acteur surdoué.
Il n'en finit pas de s'auto-panthéoniser devant un interviewer incrédule...
"Buster Keaton", "Fellini burlesque" etc..
 quand on pense qu'Hollywood est passé à coté de ce mec!


19 février 2014

L'homme médiéval + extraits

homme médiéval

L’homme médiéval est une compilation de conférences d’historiens du Moyen âge, portant chacune sur un profil d’homme de cette époque : le moine, le guerrier, le citadin, le paysan, l’intellectuel, le marchand, le marginal… L’occasion de traverser l’univers fourmillant, extrêmement riche de cette période, riche au point d’être devenue inconcevable dans sa vue d’ensemble.

Inconcevable, pas seulement pour l’homme moyen qui, de ce vaste passé ne retiendra que deux ou trois images fixes (le chevalier et sa dame, les bûchers, les foules de crétins aux dents pourries…), mais plus globalement inconcevable pour notre modernité. Le Moyen âge est une planète exogène, fantaisiste, d’une étrangeté bien supérieure à celle des « univers fantastiques » que voudraient réussir à proposer la science-fiction et le cinéma. C’est une civilisation et une anthropologie à part, qui ne semble proposer aucun dénominateur commun, aucune passerelle vers notre monde et notre langage, aucun moyen de s’y projeter…

C’est peut-être pour cette raison, finalement, qu’aucune de nos fictions nationales n’exploitent ce terreau : alors qu’il est absolument propice au jaillissement de l’imaginaire, plein d’histoires et de personnages épiques, alors qu’il y aurait matière à en faire notre Far West à nous, rien. Pas même sous une forme vulgarisée, simplifiée, diabolisée… On ne n’y frotte simplement pas. L’époque nous est devenue étrangère, inconcevable dans son ensemble.

L’homme médiéval, justement, en déconstruisant le Moyen âge en une mosaïque de vues subjectives, en le mettant en pièces détachées, nous offre d’en explorer un morceau après l’autre, d’en ranimer chaque composante tour à tour, isolément, chacune éclipsant la précédente. Lecture superficielle, légère, insouciante… mais suffisante pour baigner dans l’ambiance. De ce Moyen Age que l’on traverse de façon vivante et profonde, on retient quelques coups d’œil essentiels, jetés par la fenêtre ; comme ceux d’un voyageur qui ne descendrait pas de sa calèche. Une façon appropriée, du moins pour le béotien que je suis moi.

Quelques images brèves que j’en retiens, quelques extraits, quelques visions qui cassent les idées qu’on peut se faire :

16 février 2014

Non, Frédéric Haziza n'est pas une grosse merde intégrale

Ce n'est pas non plus un petit délateur mesquin, un crétin sans envergure qui n'a que la lettre de dénonciation déguisée en livre ou en éditorial pour briller. Non, ce n'est pas un être lâche, vil et sournois. Fort avec les faibles, cherchant à les écraser sous le talon de l'accusation d'antisémitisme/nazisme façon BHL.
Non, ce n'est pas un médiacrate visqueux, c'est la gloire de la France, la probité, l'honnêteté intellectuelle, la grandeur d'âme, le panache, la noblesse, la franchise et enfin, la beauté.

Et s'il vous plaît, cessez de nous envoyer ce genre de photomontage dégoutant, nous ne les publierons pas de toutes façons:


14 février 2014

Tir à blanc

Chou fleur (rose)
« Le temps de la PMA n'est pas venu », Dominique Bertinotti, ministre de la famille. « Cela ne se fera pas dans l'immédiat, peut-être dans 2 ans, 3 ans, 5 ans, je ne sais pas… » François Rebsamen, sénateur-maire de Dijon, président du groupe PS au Sénat : « Le retrait du projet de loi sur la famille est une sage décision. La société n'est pas encore prête… »
La société n'est pas encore prête…
Pas encore prête pour l'élargissement de la PMA et la GPA aux couples homosexuels.
Pas encore prête pour l’élargissement…
Mais bientôt, bientôt prête pour l’élargissement !
Elargissement…
Si tu avances quand je recule, comment veux-tu ? Comment veux-tu hein ? 

10 février 2014

Précision suisse

Frontière suisse
Ils ont dit non.
A leur initiative, les Suisses se sont posé une question cruciale et y ont répondu. C’est non.
Naturellement, partout, le monde du oui, du béni oui-oui, du oui en force, s’est instantanément alarmé.
Aussitôt, les menaces ont salué cette odieuse expression d’un peuple encore souverain.
Partout le dégoût.
Les petits Suisses veulent gâcher la fête ?
Ils ont dit non. C’est à dire qu’ils ont dit oui.
Oui au référendum « Contre l’immigration de masse. »
Les Suisses ont répondu oui au contrôle de leur destinée en tant que peuple, oui à la préservation de leur écosystème contre l’invasion, la submersion programmée par le système marchand mondialisé, oui à leur survie et à leurs conditions de vie.
Aussitôt, les menaces ont salué cette expression odieuse d’un peuple encore souverain. Wolfgang Schäuble, ministre allemand des Finances : « Ce vote va créer de nombreuses difficultés pour la Suisse dans beaucoup de domaines. » La Commission européenne a « regretté » : « Nous examinerons les implications de cette initiative sur l'ensemble des relations entre l'Union Européenne et la Suisse. » Fabius, un qui avait dit non à un moment, pour voir : « On va revoir nos accords avec la Suisse. Activer la clause guillotine… »
Le coffre-fort du monde n’a pas fini de se gausser. Ils ont des listes…

Brave now world

Discussion curieuse et symptomatique avec le responsable d’une formation liée à internet. Au cours de la conversation, il se met à parler de collecte de données, de surveillance, de Google tout-puissant, du péril que représente le cloud, des écoutes américaines… Sans parler des Chinois et des Indiens et ce dont ils seront capables...


Ainsi, nous irions droit vers un 1984, mais en pire. Ce à quoi je n’eus rien à redire, jusqu’à ce qu’il conclue : « c’est pour ça qu’il faut faire gaffe à ce qu’on partage sur internet, à ce qu’on met en ligne, on sait jamais ce qui peut se passer demain… quand tu vois la montée de Marine Le Pen… ».

Ne saisissant pas immédiatement le rapport, je passe outre et tique plutôt sur le mot « demain ». Pourquoi parler au futur ? Ce monde est là,

7 février 2014

Axe franco-nippon

Nous venons d'apprendre qu'un musicien japonais (Mamoru Samuragochi) connu pour être une sorte de phénomène à la Beethoven, compositeur précoce et génial et sourd (!) n'était en fait qu'un imposteur : le saligaud faisait bosser un nègre pour la musique, et il n'était pas plus sourd que vous et moi ! Pendant des années, il a réussi à duper le peuple japonais et à lui vendre sa musique.

Ce n'est pas pour dénigrer les Japonais en général et leurs imposteurs en particulier, mais en matière d'escroquerie, la France peut légitimement revendiquer la palme.

2 février 2014

Mauvais genre

Genre humain
Ça se précise… Qui n’y voit pas plus clair s’avance, qu’on lui crève les yeux
La chasse aux sorcières, criante.
Mettons criarde ma bonne dame, faut pas hésiter, les mots sont en promo, et là, carrément ça jure !
Crève les tympans…
Je ne suis pas d’accord avec vos idées, mais après 75 ans de garde à vue, vous serez d’accord avec moi, fasciste, facho, feufa, groupuscule d’extrême droite, nauséabond !
Les indignés hurlent tels des loups.
Fanatiques.
Nous hululons toujours dans leur nuit, nocturnes immondices nyctalopes.
Pour combien de temps ?

Les dommages et intérêts dus à la Licra seront directement saisis sur les 600 000 € trouvés chez Dieudonné


Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?